Madeleine.jpg
Compostage
en établissement

Label Verte propose son savoir-faire dans la mise en place d’opérations de compostage pour les établissements producteurs de biodéchets. Nous vous accompagnons pour évaluer votre gisement, déterminer la solution la plus adaptée, former le personnel et suivre le processus tout au long du cycle de compostage.

Compostage

Le compostage est défini comme un procédé biologique aérobie contrôlé avec montée en température, qui permet l'hygiénisation et la stabilisation par dégradation et réorganisation de la matière organique qui conduit à l'obtention d'un compost utilisable comme amendement organique.

- arrêté du 22 avril 2008 -

Choisir le compostage en établissement c’est  :

  • respecter l’obligation légale de valorisation des biodéchets,

  • réduire le volume de vos déchets,

  • obtenir un amendement gratuit et de qualité,

  • s’inscrire dans une démarche d’écocitoyenneté,

  • renforcer la démarche RSE de votre établissement,

  • améliorer l’image de votre établissement.

IMG_3460 floutée.jpg

 

École de l'Isoret, Angers (49) - Inauguration en Novembre 2013

20160610_144106.jpg

 

Exemple d'un site de compostage en établissement.

Le processus de compostage est simple à mettre en œuvre.

Il demande un suivi régulier.

Le suivi consiste à assurer un équilibre constant entre matières carbonées (sèches) et matières azotées (humides) d’une part et à homogénéiser la présence d’air et d’eau par le biais de retournements.

Les quatres éléments indispensables à une bonne dégradation des matières par compostage sont :

  • du carbone (déchets des parcs et jardins),

  • de l’azote (déchets de cuisine et de table),

  • de l’eau (les déchets de cuisine en sont pleins !),

  • et de l’air (c'est pour cela qu'il est important de brasser et d'aérer le compost).

Les Biodéchets

Les biodéchets sont des résidus de matières organiques (végétales ou animales) pouvant être dégradés par les micro-organismes et considérés comme non-dangereux.
Sont concernés : les déchets de jardin et de parcs, tout déchet alimentaire ou de cuisine issu notamment des ménages, des restaurants, des traiteurs, des magasins de vente au détail, des établissements de production ou de transformation de denrées alimentaires.

>En restauration, les biodéchets sont les restes de préparation des repas, les restes de repas non servis et non consommés, ainsi que les serviettes en papier.

> Les déchets verts comme les feuilles mortes, les tontes, les fleurs fanées et les tailles d’arbres et arbustes broyés peuvent également être compostés.

> Tous les déchets de cuisine et de table (DCT), même en restauration végétarienne, sont considérés comme des sous-produits animaux de catégorie 3 (SPAn3). Les biodéchets contenant des substances d’origine animale, appelés sous-produits animaux de catégorie 3, font parties de la nouvelle réglementation. Il s’agit des coquilles d’œufs, produits ou préparations contenant du beurre, du lait ou des œufs, tous les produits laitiers, les viandes cuites et les os.

À NOTER : les biodéchets d'origine animale sont valorisables dans un dispositif de compostage sur site.

20160926_112039.jpg

Les principaux producteurs de biodéchets sont :
 

  • écoles, collèges, lycées, centres de formation,

  • ehpad, foyers logement, cuisines centrales,

  • centres de vacances, campings,

  • restaurants d’entreprises, restaurants collectifs,

  • traiteurs, cafétérias,

  • maraîchers, primeurs.

Nos Prestations

Étude préalable : cette première étape permet d’évaluer votre gisement (quantité, typologie) et de prendre en compte vos besoins afin de déterminer l’organisation et dimensionner les équipements mis à disposition.


Mise en service et équipements : nous mettons en place un plan de gestion de vos biodéchets et formons le personnel de votre établissement. Nous fournissons les composteurs, silos, pavillons ou hangars de compostage adaptés à votre projet ainsi que du broyat de qualité. Pour des gisements supérieurs à 10 tonnes par an, le Combimix (ci-contre) assure les brassages mécanisés.


Accompagnement vers l’autonomie : visites de suivi, brassages et diagnostics par un maître composteur.

combimix avec logo CIS.jpg

 

 Combimix - Sainte-Luce-sur-Loire (44)

L’installation des composteurs va amener un changement d’organisation et de nouvelles habitudes pour le personnel. Nous les accompagnons dans ce changement avant l’installation du matériel.

Si votre établissement ne dispose pas d’espaces verts suffisamment importants pour composter sur place, nous vous invitons à nous contacter.

Votre référent Label Verte sera votre interlocuteur privilégié, de l’installation du matériel à l’évaluation de l’opération en passant par la formation du personnel.

Connaître la réglementation

La restauration est l’une des activités les plus productrices de biodéchets alimentaires avec 1,5 million de tonnes produits par an en France. C’est pourquoi la règlementation de base prévoit pour les gros producteurs de biodéchets une obligation de tri à la source et une valorisation organique. La notion de retour au sol est présentée de manière explicite et exclut donc le traitement des biodéchets par incinération ou stockage.


La Direction générale de la prévention des risques (DGPR) a initié une démarche nationale de contrôle indirect de l'obligation règlementaire pour les gros producteurs de biodéchets. Le non-respect des dispositions en matière de tri à la source et de valorisation des biodéchets expose à des suites administratives et pénales  :  L’article L. 541-3 du code de l’environnement prévoit ainsi que l’autorité titulaire du pouvoir de police compétente peut, par exemple, ordonner le paiement d’une amende administrative après mise en demeure du contrevenant si les déchets ne sont pas gérés «  dans les règles de l’art  » , et en application du 8° de l’article L. 541-46 du code de l’environnement, le fait de ne pas mettre en place le tri à la source des biodéchets est assorti d’une amende allant jusqu'à 75 000 € et une peine d’emprisonnement de 2 ans.

IMG_0087.JPG

 

Collège Saint Exupery, Challones-sur-Loire (49) - Depuis Septembre 2013

L’arrêté du 12 juillet 2011 définit le seuil à partir duquel on devient gros producteur de biodéchets.

> Depuis le 1 er janvier 2016, le seuil des gros producteurs de biodéchets est fixé à 10T/an, et passera à 5t/an au 1er janvier 2023.
> Cela représente environ :

  • 100 repas/jour pour un Ehpad

  • 175 repas/jour pour un restaurant d’entreprise

  • 200 repas/jour pour un lycée ou un collège.

La Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte impose depuis 2015 la généralisation du tri à la source des biodéchets pour tous les producteurs de déchets (ménages et activités économiques), afin que ceux-ci ne soient plus éliminés, mais valorisés.

Transposant la directive cadre déchets de 2018, la loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire impose l’obligation de tri à la source des biodéchets pour tous les producteurs, au 31 décembre 2023.

Zone d’intervention

Nous intervenons sur les départements suivants pour vous proposer une solution de compostage en établissement :

  • Maine-et-Loire (49),

  • Sarthe (72),

  • Mayenne (53),

  • Indre-et-Loire (37)

  • et Loir-et-Cher (41).

49-Maine-et-Loire-intercos-2019.png